Dans cette article, vous allez découvrir comment l’ostéopathie peut vous aider à aller mieux et je vais vous donner quelques conseils bon à prendre après une césarienne.

De plus en plus de femmes sont concernées par la césarienne. En France, le taux de césariennes a doublé en 25 ans.

 

Pourquoi consulter un Ostéopathe après une césarienne ?

 

  • Eviter des douleurs ou sensations désagréables qui peuvent subsister après une césarienne.
  • Mettre toutes les chances de votre coté pour un prochain accouchement par voie basse
  • redonner une mobilité et une santé tissulaire optimales aux tissus cicatriciels et aux organes concernés (utérus ++)
  • Eviter les problèmes de posture (les personnes présentant une césarienne ont tendance à déjeter leur centre de gravité vers l’avant et ainsi modifier l’ensemble de leur posture)

De plus en plus de médecins et de sages femmes recommandent de consulter un ostéopathe pour effectuer un travail sur la cicatrice, deux mois après l’opération.

 

Cliquez pour prendre rendez-vous avec Richard Bonamy

 

Comment se déroule une séance chez votre Ostéopathe ?

 

Je vais tout d’abord vous poser quelques questions sur vos habitudes, vos antécédents médicaux et autres. (Petite info, dans le jargon médical, cela s’appelle une anamnèse)

Même si mon investigation se porte généralement sur l’ensemble du corps, après une césarienne mon travail sera d’évaluer les différentes structures qui auront subi des changements significatifs suite à l’intervention chirurgicale et à la présence de la cicatrice. En effet, les adhérences causées par la césarienne occasionnent souvent une altération de la souplesse des tissus de soutiens près de la cicatrice et dans les organes avoisinants..

C’est à l’aide de techniques douces et adaptées au patient que je vais travailler à rendre une bonne mobilité à ces différentes structures.

Une deuxième séance un mois après permet de faire un bilan après-traitement et de régler les derniers détails.

Différentes situations peuvent mener à une césarienne, voici les plus fréquentes
Résultat de recherche d'images pour "questionnement"
  • une seconde grossesse avec une césarienne antérieure
  • un arrêt de dilatation du col de l’utérus ou de la descente du bébé
  • les présentations anormales du bébé
  • lors d’une fréquence cardiaque fœtale anormale durant le travail
  • lors de certaines grossesses gémellaires (jumeaux).

Il existe bien d’autres facteurs qui peuvent nécessiter une césarienne.

La césarienne est une intervention qui permet sans aucun doute d’éviter des conséquences parfois très graves pour la mère ou l’enfant quand elle répond à une nécessité médicale.

N’hésitez pas à prendre différents avis et à bien vous renseigner, cela reste une intervention chirurgicale. Certaines femmes ont tendance à privilégier une césarienne plutôt que de tenter un accouchement par voie basse. Il est indiqué d’y recourir que si des risques pour la santé maternelle et néonatale sont clairement présents.

 

Image associée

Conseils à prendre après une césarienne : 

UNE POSITION QUI SOULAGE

Pour avoir moins mal après la césarienne, détendez-vous, asseyez-vous en position semi-assise dans votre lit, appuyée sur des oreillers.Résultat de recherche d'images pour "position confortable dessin"

 

ALLAITEMENT ET CESARIENNE

C’est possible, seule règle : Installez vous confortablement !

Mettre votre bébé sur votre ventre peut rajouter une pression et être douloureux, pensez à la position du ballon de rugby : En position semi-assise, vous tenez votre bébé sous votre bras et contre votre hanche. Vous soutenez sa tête avec l’autre bras.

Vous ressentirez peut-être quelques contractions désagréables pendant la tétée, ce sont les fameuses “tranchées” qui permettent à l’utérus de retrouver sa taille initiale. Patience, elles ne sont que transitoires.

 

UNE REPRISE PROGRESSIVE DU TRANSIT 

La reprise du transit intestinale est souvent désagréable. Ces quelques exercices vous feront le plus grand bien afin de reprendre petit à petit une bonne « communication » avec votre corps.

  • Travailler votre respiration 
    • Vous êtes allongée sur le dos ou en position semi-assise
    • Positionnez vos mains sur votre abdomen
    • Prenez une grande inspiration : vos mains montent et doivent sentir votre ventre se gonfler
    • A l’expiration, c’est l’inverse : vos mains redescendent et votre ventre se creuse
    • Enchainer 5 inspirations et 5 expirations profondes, à reproduire 4 à 5 fois dans la journée puis matin et soir uniquement après une semaine.
  • Commencez à mobiliser votre périné
    • Faites comme si vous vouliez retenir un gaz. L’anus se contracte.
    • Faites comme si vous vouliez arrêter d’uriner. Le sphincter urinaire se contracte.

 

REEDUCATION PERINEALE ET ABDOMINALE 

Tout comme pour les accouchements par voie basse, la rééducation est essentielle ! Vos muscles, vos ligaments et votre périné ont été mis à rude épreuve. Il leur faudra environ quatre à six mois pour retrouver leur tonus. C’est tout l’intérêt des dix séances de kinésithérapie prescrites par le médecin.

 

PRENDRE SOIN DE LA CICATRICE ET DE VOTRE CORPS

Si l’incision n’a pas été recousue avec du fil résorbable, l’infirmière retirera les fils ou les agrafes entre cinq à dix jours après l’intervention.

La prochaine étape : consulter votre ostéopathe 2 mois après l’opération.

 

Cliquez pour prendre rendez-vous avec Richard Bonamy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *